Carton plein pour happy sakili

Le samedi 10 novembre dernier, Cap Tamarin a été le théâtre d’un événement exceptionnel, marqué par une diversité unique et une ambiance 100 % locale. Ils étaient près de 6 000 festivaliers au cœur du futur parc de Cap Tamarin à avoir répondu présent à cette invitation, lancée par Trimetys. Près de 6 000, petits et grands, à danser aux rythmes de leurs artistes préférés, à savourer la richesse gastronomique de l’île, à profiter d’un instant de partage et de convivialité comme on les aime. Retour sur cette journée riche en émotions.

69 artistes sur une scène digne des grands festivals, 160 restaurateurs pour nous faire voyager aux quatre coins de l’île et d’innombrables sourires aux couleurs d’une île Maurice métissée et véritablement unie. « Si Happy Sakili a été un franc succès, c’est d’abord parce que le public y a pleinement collaboré. Ils ont adhéré pleinement à la philosophie que nous souhaitons promouvoir et qui consiste à intégrer pleinement la communauté dans la construction du village de demain », explique Ashvin Seeboo, CEO du pôle immobilier de Trimetys. Happy Sakili a séduit à tous les niveaux. Du décor rustique en osmose avec la nature aux activités proposées, en passant par une palette d’artistes aussi talentueux que généreux, tous les ingrédients étaient réunis pour faire vibrer l’Ouest et ce, même sous la pluie.

Installés sous l’immense tipi, amis et familles se sont retrouvés à partager un moment de franche rigolade. Du côté des activités, c’était l’euphorie totale pour les enfants qui découvraient avec émerveillement les jeux d’antan. Écologique, Happy Sakili l’était certainement. Ainsi, nombreux sont les festivaliers qui ont parrainé des plantes qui contribueront à l’embellissement du parc, sans compter l’utilisation des couverts en bambous et des gobelets réutilisables. Mais s’il y a bien un lieu où la magie a opéré, c’était devant la scène. Dès le début des prestations, avec l’énergétique groupe Flasbak, le public ne s’est pas fait prier pour se lâcher. Le clou du spectacle a été, sans appel, Blakkayo – la tête d’affiche – et son équipe de musiciens qui ont mis le feu au parc. C’est lors d’occasion comme celle-ci que nous nous sentons profondément fiers d’être Mauriciens. Sakili !